US Dairy Export CouncilL’industrie laitière américaine s’enorgueillit de la façon dont son riche héritage en matière de gestion des terres et d’engagement à long terme en faveur d’une exploitation laitière durable renforce les contributions économiques, environnementales et sociales du secteur.

La vache laitière joue un rôle primordial dans un système alimentaire américain respectueux de l’environnement et durable qui sert les besoins des générations actuelles et futures.

Gestion de l’environnement: Un engagement en termes d’amélioration constante

  • La communauté laitière américaine a réduit les émissions de gaz à effet de serre de 63% au cours des 60 dernières années et s’est fixée comme objectif volontaire de réduire ces mêmes émissions de 25% d’ici 2020.
  • L’industrie laitière américaine représente environ 2% du total des émissions de gaz à effet de serre aux États-Unis. US Family Owned Dairy Farms
  • Depuis 1944, la production laitière a quadruplé, mais utilise:
    • 90% de terres arables en moins
    • 76% de lisier en moins
    • 65% d’eau en moins
  • L’industrie laitière américaine utilise des systèmes de digestion anaérobie pour convertir le lisier et les déchets alimentaires industriels en électricité, carburant pour voitures et camions ainsi qu’en engrais et fibres.
  • En 2014, le nombre de systèmes de digestion anaérobie en exploitation aux États-Unis a atteint un total de 247 systèmes d’exploitation agricole, dont 82% situés dans des exploitations laitières.
  • L’épandage de fumier sur les terres préserve la fertilité du sol et réduit le besoin d’engrais synthétique.
  • En retournant à la terre la plupart des nutriments provenant de leur alimentation, les vaches laitières américaines créent un cycle efficace d’éléments nutritifs. Ce recyclage des nutriments contribue à renforcer la durabilité de la production de cultures.
  • Dans les exploitations laitières, l’eau est généralement réutilisée pas moins de cinq à six fois. Par exemple, l’eau utilisée pour nettoyer les salles de traite est réutilisée pour nettoyer les zones de production et ensuite pour irriguer les champs.
  • De 2013 à 2014, la production laitière a augmenté de 2,4% pour atteindre 91 milliards de litres. Avec 9 809 litres par vache, le niveau était de 195 litres supérieur à celui de 2013.
  • Afin de maintenir un environnement sain et propre, de nombreux exploitants laitiers participent volontairement aux efforts de recherche pour contribuer à mesurer et surveiller plus précisément la qualité de l’air. 

Responsabilité sociale: Un engagement envers les générations futures

  • En 2013, 9,2 millions de vaches laitières dans 46 960 exploitations laitières agréées ont produit 88,6 milliards de litres de lait.
  • 90% des écoles américaines fournissent du lait à faible teneur en matières grasses et/ou sans matières grasses à leurs élèves.
  • 18% des protéines présentes dans le régime alimentaire américain proviennent des produits laitiers.
  • En 2014, 6 943 nouvelles revendications relatives aux produits à base de lait, de fromage et de yaourt ont été introduites. Sur ces revendications, 11,7% concernaient une faible teneur en calories, en matières grasses, l’absence de gras trans, une faible teneur en sodium, en sucres, l’absence de sucre ajouté et/ou de sucres.
  • Selon les statistiques de 2013 de l’administration américaine de la sécurité et de la santé au travail (OSHA), les taux de blessures dans les exploitations et les entreprises laitières ont baissé pour la deuxième année consécutive.
  • Les exploitants laitiers américains collaborent étroitement avec les spécialistes en nutrition animale et les vétérinaires afin de s’assurer que leurs vaches ont les aliments nutritifs requis.
  • Les exploitations laitières américaines assurent le confort de leurs vaches de plusieurs façons, y compris en utilisant des ventilateurs et des humidificateurs pour garder les vaches au frais pendant l’été.
  • En 2014, la Great American Milk Drive, une organisation caritative dirigée par les entreprises laitières et les exploitants laitiers américains, a fourni 1,1 million de litres de lait (et ses neuf nutriments essentiels) aux familles.

Rentabilité économique: Un engagement en matière de viabilité à long terme

  • En 2011, les parties prenantes de l’industrie ont investi près de 54 000 heures, représentant 6,2 millions de dollars, selon les estimations, en valeur commerciale.
  • Les produits laitiers américains sont abordables et aisément disponibles.
  • Le lait est la source de calcium alimentaire la moins onéreuse.
  • Une consommation laitière adéquate peut réduire le risque de certaines maladies chroniques, avec la possibilité de réduire les coûts des soins de santé d’au moins 200 milliards de dollars sur une période de cinq ans.
  • Les exploitations et entreprises laitières soutiennent les économies rurales dans les 50 États américains et au Porto Rico.
  • En 2012, 169 exploitations laitières ont réalisé des audits énergétiques avec des économies en matière de coûts énergétiques connexes estimées à plus de 600 000 dollars.
  • Depuis 2011, le programme d’efficacité énergétique à la ferme a contribué à promouvoir près de 900 audits énergétiques dans les exploitations, entraînant plus de 2 millions de dollars d’économies potentielles en termes de coûts.


Ressources:

2014 U.S. Dairy Sustainability Report, The Innovation Center for U.S. Dairy
U.S. Dairy’s Environmental Footprint, The Innovation Center for U.S. Dairy
How One Cow Contributes to a Sustainable Food System, The Innovation Center for U.S. Dairy

Voir le pdf

Un Autre Pratique Durables en Bref:

Au cours des 20 dernières années, les producteurs de riz américains ont augmenté leur production de 53% tout en réduisant dans le même temps l’utilisation des terres de 35%, l’utilisation de l’énergie de 38% et l’utilisation de l’eau de 53%.