California almonds logoGrâce à ses conditions idéales de culture, ses sols fertiles et son soleil abondant, la Californie fournit plus de 80 % de la demande mondiale en amandes.

Les cultivateurs et transformateurs d’amandes aux États-Unis s’engagent à utiliser des pratiques agricoles qui préservent les ressources naturelles dont ils dépendent quotidiennement, à aider les communautés locales en leur offrant des emplois et en réduisant les impacts environnementaux, et enfin à produire des amandes nutritives et durables pour les familles du monde entier.

Riches en éléments nutritifs, les amandes sont bénéfiques non seulement pour les hommes, mais également pour les communautés locales et la planète.

Gestion environnementale : un engagement pour des améliorations continues

  • Les fonds des cultivateurs d’amandes ont permis de financer des recherches approfondies sur les thèmes de la production, l’environnement, la sécurité alimentaire et la nutrition depuis plus de 40 ans. Consultez org et l’image ci-dessous pour connaître les domaines de recherche actuelle qui soutiennent le développement durable des amandes de Californie.
  • Pour faire pousser environ un demi-kilo (1 lb) d’amandes, les cultivateurs d’amandes de Californie utilisent 33 % moins d’eau qu’il y a 20 ans. California Almonds sustainability
  • Les amandiers produisent trois parties : le noyau que nous mangeons, les cosses utilisées pour nourrir le bétail, et les enveloppes extérieures qui sont destinées aux pratiques alternatives de la culture telles que la litière pour le bétail. En fin de cycle de production, l’amandier est ré-utilisé.
  • L’industrie de l’amande s’associe à plus de 30 organisations non-gouvernementales, gouvernementales et académiques, telles que Honey Bee Health Coalition, Environmental Defense Fund and Sustainable Conservation.
  • Le 2009 California Almond Sustainability Program (CASP, Programme de développement durable des amandes de Californie de 2009) aide les participants à avoir une meilleure connaissance des améliorations continues ainsi qu’à mieux comprendre les pratiques actuelles de développement durable des cultivateurs.
  • Le Accelerated Innovation Management program (AIM, Programme de gestion accélérée des innovations), lancé en 2015, repose sur le programme de recherche traditionnel du secteur et étudie les façons innovantes d’améliorer encore davantage la gestion et le rendement des ressources en eau, de ré-alimenter les nappes phréatiques et d’améliorer la durabilité de la culture.
  • Le 2015 Growing Almonds Life Cycle Assessment (LCA, Évaluation du cycle de vie de production des amandes de 2015) montre que les amandiers accumulent et stockent de grandes quantités de gaz à effet de serre tout au long de leur vie d’environ 25 ans. La recherche prouve que les pratiques actuelles de production d’amandes compensent environ 50 % de ses émissions de carbone, et il serait possible que ce bilan devienne à terme neutre voire négatif.
  • Sur les 3,2 millions dédiés à la recherche, l’industrie de l’amande a investi 2,3 millions de dollars sur la pollinisation en vue d’améliorer la santé des abeilles butineuses. Les résultats ont aidé à façonner de meilleures pratiques de gestion que les cultivateurs d’amandes utilisent pour protéger à la fois les abeilles butineuses pendant la saison de pollinisation et la durabilité de leur pollinisateur essentiel.

Responsabilité sociale : un engagement pour les générations futures

  • On recense environ 6 800 cultivateurs d’amandes en Californie et 105 transformateurs. Nombre d’entre eux sont des cultivateurs de génération en génération qui vivent sur leurs terres qu’ils espèrent transmettre à leurs enfants.
  • 91 % des exploitations d’amandes de Californie sont des exploitations familiales, dont la plupart sont détenues et gérées par la troisième ou quatrième génération de cultivateurs. La majorité de ces exploitations s’étendent sur moins de 21 hectares (50 acres).
  • L’industrie de l’amande de Californie génère plus de 100 000 emplois, contribuant ainsi à la viabilité et la stabilité économiques des communautés dans la vallée centrale de Californie où les amandes poussent.
  • Les cultivateurs et transformateurs d’amandes font partie du tissu social de leur communauté locale, fournissant des emplois directs et indirects et soutenant les écoles, les entreprises et les organisations civiques et religieuses locales.
  • Le programme AIM de l’industrie de l’amande aide également les leaders de l’industrie de l’amande de Californie à trouver des solutions innovantes et durables qui pourraient être utilisées par l’ensemble du secteur agricole.

Rentabilité économique : un engagement pour la durabilité à long terme

  • La Californie produit toutes les amandes qui poussent aux États-Unis et 82 % de la quantité d’amandes produites dans le monde.
  • Chaque année, les cultivateurs d’amandes de Californie récoltent plus de 815 millions de kg (1 800 millions de livres) d’amandes qui poussent sur plus de 344 000 hectares (850 000 acres). Cela permet à l’industrie de l’amande de soutenir l’économie californienne en générant plus de 21 milliards de dollars de revenu brut à travers toutes les industries de Californie, ajoutant ainsi 11 milliards de dollars à l’économie totale de l’État.
  • Plus de 2,5 millions de dollars de fonds sont investis chaque année dans la recherche nouvelle génération pour soutenir l’innovation continue en matière de culture durable d’aliments nutritifs.
  • Grâce à un climat méditerranéen idéal et mondialement rare, la Californie est le plus gros producteur d’amandes de la planète. Outre ses conditions climatiques optimales, ses sols fertiles et sa disponibilité et infrastructure en eau, l’innovation et la recherche technologiques font de la vallée centrale californienne la région du monde la plus productive en amandes.
  • Sur l’année agricole 2014-2015, l’industrie de l’amande de Californie a exporté 532 millions de kg (1 173 millions de livres) d’amandes à travers le monde, dont 26 % à destination d’Europe occidentale.

 

Ressources:
Université de Californie, 2010. Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, 2012. Collective des amandes de Californie, 1990-1994, 2000-2014.
Enquête agricole 2012 du département de l’Agriculture des États-Unis
Agricultural Issues Center de l’Université de Californie. The Economic Impacts of the California Almond Industry. 2014.
Kendall, A., Marvinney, E., Brodt, S. and Zhu, W. (2015), Life Cycle–based Assessment of Energy Use and Greenhouse Gas Emissions in Almond Production, Part I: Analytical Framework and Baseline Results. Journal of Industrial Ecology, 19 : 1008–1018. doi:10.1111/jiec.12332

Voir Le PDF

Un Autre Pratique Durables en Bref:

La valorisation des sous-produits de la viande et des huiles de cuisson usées constitue un moyen écologique de recycler des matières qui ne seraient que des déchets inexploités, ce qui revient à dire que l’équarrissage est une sorte de recyclage.