American Hardwood Export CouncilPar définition, on entend par «durable» la création et le maintien de conditions propices à une cohabitation harmonieuse et productive de l’homme et de la nature. Plus simplement, on entend par «durabilité» le fait de satisfaire aux besoins d’aujourd’hui tout en conservant les ressources nécessaires pour demain.

En raison de l’application intensive des meilleures pratiques de gestion, les forêts de feuillus des États-Unis assurent un stock important de bois d’œuvre de qualité, ainsi qu’une large population diversifiée d’animaux sauvages, des rivières et des ruisseaux propres, ainsi que de nombreux sites de loisirs. De plus, comme il y a deux fois plus de feuillus américains qui poussent qu’il n’y a de bois sélectivement récolté chaque année, il est clair que l’approvisionnement en bois feuillu pour les futures générations est durable.

Gestion de l’environnement: Un engagement en termes d’amélioration constante

  • Les bois feuillus américains ont un faible impact sur l’environnement à tous les stades de leur cycle de vie à partir du point d’extraction.
  • Les données provenant du ministère américain de l’agriculture (USDA) ont été publiées en 2009, en préparation d’un rapport d’inventaire 2010. Le rapport de 2009 indique ce qui suit:
    sustainable forestry

    Au cours des 50 dernières années, dans l’ensemble des États-Unis, il y a eu une augmentation de 39% de la quantité de produits dérivés de bois et de papier par mètre cube d’apport de bois.

    • Entre 1953 et 2007, le volume du stock de feuillus américains qui poussent a plus que doublé, passant de 5 milliards de m3 à 11,4 milliards de m3.
    • Les volumes de stock de feuillus qui poussent ont constamment augmenté au cours des 50 dernières années, même lorsque la récolte de bois a été la plus intensive.
    • Les forêts vieillissent et davantage d’arbres ont la possibilité de pousser pour atteindre la taille adéquate avant d’être récoltés. Le volume des arbres feuillus avec un diamètre de 48 cm ou plus a triplé, passant de 731 millions de m3 à 2,3 milliards de m3 depuis 1953.
  • Chaque année, au cours des 50 dernières années, les forêts de feuillus américains ont capturé environ l’équivalent de 165 millions de tonnes de dioxyde de carbone.
  • Aux États-Unis, le piégeage du carbone au cours de la croissance des arbres dans la forêt fait plus que compenser le total des émissions de carbone résultant des opérations conjointes de récolte, de traitement et de transport.
  • Comme ils restent intacts lors du mélange avec d’autres matières et produits chimiques, les bois feuillus américains sont aussitôt réutilisables et recyclables à la fin du cycle de vie dans le bâtiment.

Responsabilité sociale: Un engagement envers les générations futures

  • La gestion des forêts dans le secteur n’est pas intensive, ce qui résulte notamment du fait que la plupart des forêts américaines sont détenues et gérées par des particuliers, des familles ou de petites entreprises plutôt que par de grandes compagnies forestières.
  • Environ 80% du territoire forestier américain est sous le contrôle privé d’environ 10,4 millions de propriétaires fonciers, avec une superficie moyenne de 10 hectares (25 acres).
  • 27% des terres d’exploitation forestière aux États-Unis se composent de terrains publics et de forêts nationales, tandis que 14% seulement appartiennent à l’industrie forestière.
  • Les exploitations forestières américaines sont de superficie relativement réduite, inférieure à 10 hectares pour la plupart, limitant la taille des opérations de récolte.
  • La motivation principale pour la possession de «terres forestières» aux États-Unis ne tient généralement pas à la production de bois ou à des raisons économiques, mais simplement à la jouissance d’une propriété forestière.
  • Le bois feuillu américain est recommandé pour les personnes sensibles aux produits chimiques ou à celles qui souffrent d’allergies ou d’asthme.
  • L’industrie américaine du bois feuillu base sa conception durable sur des matériaux extraits et fabriqués selon des critères éthiques, d’une manière qui soutient les droits de l’homme et les besoins de base, tels qu’un salaire, des soins de santé et des prestations suffisants.
  • Des études indépendantes montrent qu’il existe un très faible risque que du bois feuillu américain provienne de sources illégales ou de forêts dont les pratiques de gestion entraînent une déforestation ou menacent la biodiversité.
  • Le bois feuillu américain est recyclable, biodégradable et durable – avec une durée pouvant parfois s’étendre sur plusieurs siècles. Lorsqu’il n’est plus nécessaire, il peut être retourné à la terre et renouvelé pour les générations futures.

Rentabilité économique: Un engagement en matière de viabilité à long terme

  • La durabilité concerne des activités intelligentes – ayant recours à des méthodes de production plus efficaces pour réduire les intrants tout en augmentant la production et la qualité des denrées alimentaires.
  • Les exportations de produits forestiers américains ont connu une croissance de 80% au cours des cinq dernières années.
  • L’industrie américaine du bois feuillu conserve une part constante du marché mondial en croissance, se situant juste au-dessus de 10%.
  • Les États-Unis ont exporté des produits forestiers pour un montant record de 9,7 milliards de dollars en 2014.
  • Aux États-Unis, les entreprises de produits forestiers emploient 1,75 million de personnes et se classent parmi les dix premiers employeurs dans 40 États.
  • La résidence unifamiliale moyenne aux États-Unis contient plus de 13 000 pied-planches de bois, et 94 % de l’ensemble des nouvelles maisons sont construites avec des structures en bois.

 

Ressources:
Sustainable Forestry. American Hardwood Export Council. Mise à jour en 2015. Disponible à l’adresse: www.americanhardwood.org/sustainability/sustainable-forestry.

Voir le pdf

Un Autre Pratique Durables en Bref:

Les fruits de mer de l’Alaska, qui représentent en gros 60% des exportations de fruits de mer en provenance des États-Unis, sont en outre protégés par la Constitution de l’État de l’Alaska, qui impose la durabilité.