Organic trade associationL’agriculture biologique aux États-Unis est basée sur des pratiques qui non seulement protègent la santé environnementale mais s’efforcent également de l’améliorer. Les agriculteurs biologiques ont conscience que ce que «vous mettez dans le sol a un profond impact sur ce que vous en tirez».

C’est pourquoi ils s’appuient sur des processus et matériaux naturels en élaborant les systèmes d’exploitation – ceux-ci contribuent à la nutrition du sol, des cultures et du bétail, à la lutte contre les parasites et les adventices, à la réalisation des objectifs de production et à la préservation de la biodiversité.

Gestion de l’environnement: Un engagement en termes d’amélioration constante

  • En 2015, plus de 2,45 millions d’hectares (6,05 millions d’acres) des terres agricoles aux États-Unis étaient classés comme biologiques.
  • Les pratiques biologiques aux États-Unis opèrent de façon à maximiser la fixation du carbone tout en minimisant la perte de ce carbone une fois retourné au sol, inversant l’effet de serre. USDA Organic top 3 seals
  • Les agriculteurs biologiques américains s’efforcent de préserver et de protéger les habitats naturels, conscients qu’un paysage biologique diversifié aide à alimenter la population et à nourrir la planète.
  • L’agriculture biologique aux États-Unis implique le recours à des cultures de couverture, des engrais verts, du fumier d’origine animale et à la rotation des cultures afin de fertiliser le sol, en maximisant l’activité biologique et en contribuant au maintien de la santé du sol à long terme.
  • Les pratiques agricoles biologiques aux États-Unis contribuent à améliorer la santé et la population des importants pollinisateurs des cultures, essentiellement les abeilles, qui n’a cessé de décroître au cours de la dernière décennie, ce qui pourrait à son tour avoir un impact négatif sur la sécurité alimentaire mondiale.
  • Les agriculteurs biologiques aux États-Unis utilisent la rotation des pâturages et les pâtures mixtes destinées au fourrage pour l’exploitation du bétail et les soins de santé alternatifs pour le bien-être animal.
  • Toutes les exploitations biologiques aux États-Unis offrent un accès à l’extérieur afin que les animaux puissent s’ébattre dans un environnement naturel.
  • La lutte contre les parasites dans les exploitations biologiques repose sur la stratégie «PAMS»: la prévention, l’évitement, la surveillance et la destruction. 

Responsabilité sociale: Un engagement envers les générations futures

  • La production d’aliments biologiques aux États-Unis offre aux consommateurs un choix sur le marché qui leur permet de répondre à leurs priorités personnelles en matière de santé.
  • Les aliments biologiques sont riches en nutriments tels que le fer, le magnésium et la vitamine C, lesquels sont cruciaux pour rester en bonne santé.
  • 26% des producteurs biologiques américains ont moins de 45 ans. Les producteurs biologiques sont également plus susceptibles d’être des exploitants «débutants», 27% d’entre eux s’étant engagés dans cette agriculture au cours des 10 dernières années.
  • Plus de 3 000 exploitations américaines sont dans la phase de transition vers la production biologique.
  • Il y a 296 inspecteurs biologiques dans l’ensemble des États-Unis.
  • En 2014, les États-Unis comptaient plus de 50 affiliés à l’IFOAM (Fédération internationale de mouvements pour l’agriculture biologique) dans tout le pays.

Rentabilité économique: Un engagement en matière de viabilité à long terme

  • Il y a plus de 19 500 exploitations biologiques aux États-Unis, ce qui représente une augmentation d’environ 250% depuis 2002.
  • La demande des consommateurs a connu une progression à deux chiffres chaque année depuis les années 1990 – et les ventes biologiques ont augmenté, passant de 3,6 milliards de dollars en 1997 à plus de 39 milliards de dollars en 2014.
  • 51% des familles aux États-Unis achètent davantage de produits biologiques qu’un an plus tôt.
  • Les produits biologiques sont à présent disponibles dans près de trois épiceries classiques sur quatre, et affichent souvent des prix nettement avantageux par rapport aux produits classiques.
  • Plus d’un demi-milliard de dollars ont été enregistrés en exportations biologiques américaines en 2014.
  • En 2014, la catégorie des fruits et légumes biologiques a généré 11,6 milliards de dollars de vente, soit une hausse de 15% par rapport à 2012.
  • 94% des exploitations biologiques aux États-Unis prévoient de maintenir ou d’accroître le niveau de l’emploi.
  • Le secteur des denrées alimentaires biologiques aux États-Unis a créé plus de 500 000 emplois en 2010.
  • Pour chaque milliard de dollars dans le commerce de détail des produits biologiques, 21 000 emplois supplémentaires ont été créés dans l’ensemble de l’économie américaine. 

 

Ressources:
Transitioning to Organic Production. U.S.Department of Agriculture, Sustainable Agriculture Research & Education, 2006.
2010 Impacts of the U.S. Organic Foods Industry on the U.S. Economy. M+R Strategic Services.  Publié par Organic Trade Association, 2012.
Overview of Organic Agriculture. Economic Research Service, U.S. Department of Agriculture. Mise à jour en juin 2015.

Voir le pdf

Un Autre Pratique Durables en Bref:

Depuis 1980, les agriculteurs américains de blé ont augmenté leur rendement de plus de 25% et produisent à présent la même quantité de blé qu’en 1980 mais sur 28% de terres en moins.